10-06-12 B

Suite à l'occupation illicite et scandaleuse de mon verre à whisky préféré (le verre, pas le whisky) j'ai décidé unilatéralement d'assister narquois à la lente agonie de ces squatteuses végétales. Leur longue et douloureuse dégénérescence m'a remplit d'une joie ô combien salutaire. Cliquez sur l'image pour partager ma joie (ô combien salutaire).